Gereon Janzing, geobotánico y etnobotánico
Gereon Janzing, geobotánico y etnobotánico

Héroïne de tous les jours

 

Regarde cette mère et ses enfants,

comme elle dédie beaucoup de temps,

beaucoup de soin, beaucoup de joie, beaucoup d’amour,

très fort et inconditionnel,

tout courageux et naturel.

Eh ben, voilà mon héroïne de tous les jours.

 

Elle donne à boire et à manger

à ses enfants si bien aimés.

Et quand ils pleurent, sa voix leur donne du réconfort.

Et elle leur donne un toit, un lieu.

Et elle apprend elle-même des jeux.

Et quand ils rient, elle rit aussi dans tout son corps.

 

Elle leur apprend les contes des vieux.

Elle est heureuse s’ils sont heureux.

Et elle les aide qu’ils créent leurs propres opinions.

Elle-même apprend une autre vue,

son innocence qu’elle a perdue.

Et elle partage leurs fantaisies et leurs passions.

 

Mais toi tu sais de ta télé

de tous les gens brutalisés.

Or tes héros sont des héros de mort, de mort.

Et tu leur prêtes ton attention.

Tu les admires, guerriers qu’ils sont.

Dans ton image la mère n’est rien, ceux-là sont forts.

 

Alors, il faut imaginer

des hommes armés de tous côtés.

Je te demande si c’est comme ça que tu le veux.

Il reste la mère et ses enfants

avec ce cadre menaçant

à la merci des pitoyables malheureux.

 

Et puis pense-y que les soldats

ils sont soumis dans tous les cas.

Une vérité qui très souvent reste en oubli.

Sans volonté ni force du cœur,

sans dignité, mais pleins de peur.

Or mes héros sont des héros de vie, de vie.

 

Cette mère qui joue avec ses nains,

avec ses naines, ses beaux lutins,

en partageant leurs sentiments et leur humour,

avec son cœur de compassion,

elle est pour moi de toute façon

mon héroïne de notre vie de tous les jours.

 

Géréon